Forcé de rester en Chine! Une aventure pas comme les autres

La Chine, ce grand pays dont on connait au final que très peu mis à part ses plusieurs grandes villes et pour certains ses monuments, est un pays très strict, assez fermé et cela j’ai pu le constater le jour où je me suis vu “obligé” à devoir rester sur place pendant une nuit afin d’attendre un vol pour aller à Tokyo. Cette histoire m’a particulièrement marqué tant dans le négatif que dans le positif. Encore aujourd’hui lorsque je réfléchis à cette histoire, je reste sans voix. De Bruxelles à Shanghai avec d’énormes complications…

Le retard des avions quand on a une correspondance

Je me prépare à réaliser pour une seconde fois, un rêve éveillé, je retourne au Japon… Et plus précisément, je me rends à Bruxelles pour un vol vers Tokyo. C’est un peu nerveux que je vais à l’aéroport en me disant que bien entendu, je ne raterai pas ma correspondance à Munich pour un vol vers la capitale au pays du soleil levant avec ANA, compagnie que je recommande fortement! Le check-in se passe très bien et je me retrouve devant le panneau Bruxelles-Munich pour un vol de 1h10 entre ces deux villes. Le temps passe et le premier soucis de la soirée arrive. Autant te dire, le stress monte peu à peu, l’avion aura 20 minutes de retard. Ces 20 minutes passent et le panneau affiche à présent 35 minutes de retard… L’avion décole enfin. Sauf qu’à ce moment ci, il est 20:13 et que mon vol de Munich vers Tokyo est à 21h25 … Je pense que je vais rater mon avion … Je garde malgré cela espoir. Après tout, j’ai réservé via la même compagnie aérienne. Pour l’instant je reste calme.

Trouver une solution pour rejoindre Tokyo, le stress monte!

J’arrive enfin à Munich, 21:10 à ma montre, le stress est très intense, je sors vite de l’avion afin de ne pas manquer mon avion pour aller à Tokyo … Sauf qu’une gentille dame m’informe dès la sortie de l’avion que je viens de rater mon vol tout simplement parce que des personnes de la famille royale était à l’intérieur et que ces personnes ne peuvent pas attendre des citoyens lambdas. Restons zen. Direction le service clientèle Lufthansa qui m’informe que rester à Munich dans un hotel et attendre le lendemain pour un vol direct vers Tokyo sera impossible étant donné que ce soir là, il y avait un match de Ligue des Champions et que tous les hôtels sont complets. On me dit que je dois prendre un vol pour Shanghai dans 30 minutes afin de refaire une nouvelle correspondance dans cette ville pour aller à Tokyo avec un avion Air China. Je ne connais pas cette compagnie, mais je t’avoue que l’idee me fait peur même si après tout, je n’ai plus d’autre choix.

Interdiction de passer l’immigration chinoise

Le vol se passe anormalement bien au vu de la situation dans laquelle je suis, la “poisse” serait-elle derrière moi? C’est ce que je pensais avant de sortir de l’avion à Shanghai. J’ai jusqu’ici 2 heures pour pouvoir prendre mon vol en correspondance entre la mégapole et la capitale nippone. J’arrive à l’immigration chinoise et je remarque que la sécurité ne rigole pas. Ici, cela se passe de commentaire. On nous inspecte: Pourquoi sommes-nous en Chine, combien de temps allons-nous rester etc. En bref, c’est en quelque sorte le gros contrôle habituel lorsque l’on rentre dans un pays hors UE, sauf que là ça prenait beaucoup plus de temps. C’est alors que mon tour arrive. Figure-toi qu’à ce moment là j’étais très loin de me douter qu’on allait pas me laisser passer si facilement. “Pourquoi es-tu ici?“ “Que viens-tu faire en Chine?” “Combien de temps vas-tu rester?” “Je viens juste faire ma correspondance pour aller à Tokyo, j’ai raté mon avion à Munich, donc, je suis ici…” . On me regarde et j’attends. La personne appele ses collègues et le temps passe. Entre-temps il s’était déjà écoulé plus d’une heure. C’est interminable … C’est seulement une demi-heure plus tard que je passe enfin la douane. À présent, je dois récupérer ma valise, faire un nouveau check-in, passer le controle de sécurité… Autant te dire qu’à ce moment là, en sachant qu’il y a deux semaines devant nous la seule chose que je souhaite, c’est rentrer … Je suis à bout, je rate mon deuxième avion en moins d’une journée … Retour à la case départ, c’est à dire le service clientèle Lufthansa…

Mes premiers pas à Shanghai

Ce que je n’avais pas remarqué lorsque je suis parti de la douane c’est qu’ils m’avaient autorisé à rester sur le sol chinois jusque le lendemain. La dame de Lufthansa me propose un vol le lendemain à 9h du matin avec une nuit d’hôtel dans un 4 étoile avec dîner et petit déjeuner inclus. Je t’avoue qu’à ce moment là, avec toute la pression emmagasinée, j’ai qu’une seule envie c’est prendre une bonne douche et me reposer … J’accepte la proposition, dans tous les cas j’ai pas d’autre choix, une fois de plus. En bref, je me retrouve pour une soirée à Shanghai. Deux autres belges sont dans le même cas que moi et nous décidons après coup de visiter la ville une fois changé. C’est après s’être lavé et avoir mangé que nous entammons un petit périple dans Shanghai et ses immenses buildings. Au passage, j’ai pu constater qu’en Chine, tout était bloqué … Du coup, pas de Google, de Facebook ni de Whatsapp. Je t’avoue que j’ai très bien compris que ma vie n’était plus rien sans ce précieux Google! Malgré cela, on a assez bien profité, la ville est incroyable, c’est une grosse claque lorsque l’on passe ici. On en prend plein la vue et c’est tout de même très content que je retourne dans l’hôtel quelques heures plus tard.

La conclusion d’un belge à Shanghai

En conclusion, la ville est incroyable, les buildings sont impressionnants et j’ai été assez intrigué par certains aspects que l’on peut entendre en Belgique par rapport à ce pays. Premièrement, on entend souvent dire que c’est très sale. Peut-être y’aurait-il certains quartiers particulièrement touchés par la propreté mais à première vue, Shanghai était très propre. Aucun déchet au sol, des gens assez respecteux et tentant d’aider en cas de problème. Par contre, les deux gros points négatifs si on peut appeler cela comme ça, c’est pour commencer internet. Je n’avais pas encore été dans un pays où l’on m’interdisait une page. Que ce soit Google ou Facebook, aucun de ces sites “américains” sont autorisés. J’étais un peu perdu lorsque je souhaitais rechercher le cour du Yuan avec mon Iphone … La seconde chose qui m’a vraiment surpris c’est l’anglais des chinois, pour faire court, inexistant. Hôtel 4 étoiles à Shanghai et pourtant, auune personne ne pouvait nous comprendre et se faire comprendre. C’est choquant de se dire que dans un tel pays, une telle ville, on a aucun moyen de se faire comprendre et c’est même très frustrant. Terminons tout de même sur une note positive: chaque voyage est constructif et ce dernier m’aura appris que peu importe la situation dans laquelle nous nous trouvons, il y aura toujours une solution à n’importe quel problème.

Les autres aventures Since Always

Forcé de rester en Chine! Une aventure pas comme les autres

novembre 15th, 2017|0 Comments

Forcé de rester en Chine! Une aventure pas comme les autres La Chine, ce grand pays dont on connait au final que très peu mis à part ses plusieurs grandes villes et pour [...]

Que faire à La Haye aux Pays-Bas

octobre 7th, 2017|0 Comments

L’alternative aux côtes francophones, direction Den Haag aux Pays-Bas Ca t’es déjà arrivé un jour de te dire demain j’ai congé … Je ne sais pas quoi faire de ma journée, qu’il va [...]

Avoir un stage dans une entreprise à Barcelone

septembre 1st, 2017|0 Comments

Avoir un stage dans une entreprise de programmes informatiques à Barcelone Tu as envie de vivre une expérience hors du commun et enrichissante professionnellement ? Alors n’hésite plus ! Fais comme moi, réalise un stage [...]

Où partir en vacances à la plage ?

août 5th, 2017|0 Comments

Où partir en vacances à la plage ? Direction Calpe Besoin de vacances ? De chaleur, d’une plage de rêve, d’un bel hôtel, un petit cocktail au bord de la méditerranée … J’ai la [...]