Où manger japonais à Bruxelles?

Yamayu Santatsu

De randonnée à Bruxelles, il est important de savoir choisir son restaurant. Pour ce faire, il existe les plateformes telles que TripAdvisor mais quoi de mieux qu’un blog pour des avis plus détaillés. Voici pourquoi je donne mon avis concernant ce restaurant. Ce midi, j’ai choisi un restaurant situé sur la chaussée d’Ixelles, juste après les Portes de Namur. Je me dirige vers l’établissement en compagnie de Tiziana, blogueuse voyage sur le site Since Always.

Avant d’entrer dans l’établissement, le restaurant parait peu commode. Un peu vieillot mais j’attends avant de donner une réelle opinion. J’entre dans l’établissement en ayant réservé une table la veille et là, le vent … Personne pour nous accueillir, j’en conclus que l’accueil n’est pas vraiment le point positif du restaurant. Je décide d’avancer pour demander la table que j’avais réservée. Je me fais entendre pour finalement me placer à la table. J’ai connu mieux comme ambiance en tant que client…

Je m’installe, les cartes arrivent et avec elles, deux bols. L’un avec du soja, concombre et l’autre avec du gingembre et du poisson. Petite mise en bouche avant de commander, je trouve cela très chouette! Cela permet de grignoter en attendant les serveurs. Je commence à regarder la carte et… j’avoue que sur le coup, les prix me choquent un peu… Cela me semble excessivement cher. Bon, quand on aime on ne compte pas… Je décide de commander. À défaut de rester sur le menu lunch, qui ma foi est vraiment accessible (13 € pour un Chirachi, tapis de riz avec poisson cru + soupe Miso + Thé vert), je décide de prendre Tsukune (brochettes de viande traditionnelles au Japon et qui plus est, très rares en Belgique), Karaage (poulet fris), Gyozas (raviolis de viande) et également un plat composé de Sushis et un autre de Sashimis.

 

Les plats arrivent… 2 brochettes de viande pour 8 euro je pense que c’est excessif. Cependant, une fois mises en bouche. Explosion de saveurs. Le Japon est avec nous, plus aucun doute. Direction l’autre bout du monde, Tokyo, Parc Ueno, à côté des Sakura japonais… Un délice. Ces deux brochettes terminées, nous mangeons les Gyozas qui ont une impression de « fait maison » ne me déplaisant pas du tout. Une fois en bouche, je me retrouve dans la rue Dotoumbori, Osaka. Une fois de plus, une saveur exquise. J’en mange souvent, mais ceux-là me ramènent vraiment 6 mois en arrière, lorsque je traversais les rues nippones. Le Karaage ne fera que confirmer mes premières bonnes impressions.

Les sushis/sashimis arrivent… De très belles petites tables ceci dit… Du poisson très frais, un goût digne d’un restaurant de la capitale japonaise et malgré le fait que je n’ai plus faim, je continue de manger ce plat. Sashimis après Sashimis, sushis après sushis. La note sera salée mais mon estomac me remerciera d’avoir manger des plats fabuleux.

Ce restaurant est digne d’avoir la réputation de l’un des meilleurs japonais sur Bruxelles et c’est une destination de choix pour tous les amateurs de gastronomie nippone. Que ce soit pour les petits budgets comme pour les grands, chacun peut trouver ce qu’il souhaite. Je conclus avec l’ambiance qui, au final, me parait assez familiale. La personne francophone est très agréable, les Hirashaimaseee sont également de la partie donc oui, je suis tombé sous le charme de ce restaurant.